Innover, c’est créer de l’appropriation

« L’innovation, c’est un peu d’invention, mais surtout beaucoup d’appropriation. » Jamais cette phrase de Norbert Alter n’a été aussi vrai. 

L’appropriation est le plus grand défi en innovation.

Savez que Yelp n’était pas un moteur collaboratif de commerces au début de son histoire. Mais un annuaire de bars / restaurants hype qui payait ses internautes « relais » pour diffuser ses fiches. Sauf que…les internautes n’adhéraient pas au concept. Echec (majeur) d’engagement. Yelp a donc pivoté pour ouvrir son contenu et permettre à chaque Yelper de pouvoir apparaitre comme un expert des bars trendy. Et là, début du succès. 

Yelp ne s’est pas arrêté là : la jeune équipe a construit une équipe et un programme d’animation (engagement) pour valoriser ses meilleurs contributeurs. Et cela dans chaque zone géographique ouverte. C’est par l’engagement des yelpers que le moteur a construit son succès. 

Par quoi passe l’appropriation aujourd’hui ? Par des « sas d’expérience », des momentums dans la vie des publics. C’est en travaillant le design d’expérience approprié qu’une entreprise peut créer des tremplins d’usage. Sans ce sas, désigné comme un actif de l’organisation, pas de salut. Ou alors à un prix exorbitant. Le seul objectif que doivent avoir des innovateurs, c’est l’engagement au service de la création de valeur. 


Mais n’oubliez pas le retour sur engagement. Celui-ci est central sur 3 points :

  • au niveau intime, il y a toujours besoin d’une méritocratie indispensable sinon l’effort au service du commun s’arrête progressivement.
  • au niveau individuel, l’acteur va donc apprécier pouvoir se faire valoriser vis à vis des d’autres
  • au niveau social, l’individu est impacté par la dynamique de groupe positive
  • au niveau collectif, l’être humain apprécie pouvoir partager des expériences fortes, des rites, une culture en situation. 

Pour arriver à bien innover, mieux vaut ne pas oublier d’impliquer vos publics… Innover, c’est piloter de l’engagement. 

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *